26août

A huis jours du match de la Tanzanie Les options offensives d’Halilhozidc

A peine 8 jours nous séparent de la rencontre des Verts face à la Tanzanie pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2012. C’est la première sortie officielle du sélectionneur national Vahid Halilohdzic. Les chances de l’EN pour se qualifier sont minimes, le coach le sait, mais il insiste et […]

can (0)

26août

Le BF l’a décidé mercredi L’EN jouera à Tchaker ou au 5-Juillet

Les membres du Bureau fédéral réunis mercredi en fin d’après-midi au centre des équipes nationales de Sidi Moussa ont pris la décision de domicilier dorénavant les rencontres de l’EN à Tchaker ou au 5-Juillet, ce qui veut dire que les Verts ne disputeront plus aucun match à Annaba comme ce fut le cas face au […]

can (0)

26août

Alors que Halilhodzic et son staff arriveront aujourd’hui Ce qui attend les Verts avant le match

Le stage de l’équipe nationale commencera officiellement le 28 août. Il aura lieu, pour la première fois, au Centre national de Sidi Moussa. Il était le premier à avoir franchi les portes du centre de Marcoussis (après Tasfaout et Farid le cuisinier qui étaient là une journée avant) et sera le premier à le faire […]

Liens (0)

07déc

Liens (0)

29jan

Merci les Verts !

      Merci les Verts !         Malgré leur défaite face à l’Egypte ce soir à Benguela en demi-finale de la CAN 2010, les Verts demeurent dans les cœurs des Algériens. A la fin du match, des dizaines milliers de personnes sont sorties, partout dans le pays, pour chanter et danser […]

Liens (1)

17nov

EN: Lyon sans Ghezzal à Lille

L’attaquant international algérien, n’est pas concerné par le déplacement à Lille demain alors qu’il n’a toujours pas récupéré de sa blessure aux adducteurs.   C’est un nouveau coup dur pour le premier responsable de la barre technique lyonnaise mais aussi pour Rachid Ghezzal. Ce dernier n’est finalement pas concerné par le déplacement de son équipe […]

article (0)

17nov

EN: L’attaque est-elle vraiment exempt de tout reproche ?

L’équipe nationale a pris l’eau à Uyo samedi passé et le seul espoir de voir le groupe récupérer la joie de jouer avant d’attaquer la CAN est parti en fumée. La défense est passée à côté, oui, mais…   L’EN a présenté un visage terne, notamment en 1re mi-temps où rien ou presque n’a fonctionné, l’équipe […]

article (0)

A huis jours du match de la Tanzanie Les options offensives d’Halilhozidc

A huis jours du match de la Tanzanie Les options offensives d’Halilhozidc

A peine 8 jours nous séparent de la rencontre des Verts face à la Tanzanie pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2012. C’est la première sortie officielle du sélectionneur national Vahid Halilohdzic. Les chances de l’EN pour se qualifier sont minimes, le coach le sait, mais il insiste et il tient à une victoire.

Avant cela, un mini-stage de préparation sera tenu à partir du 28 août à Sidi Moussa avant le départ à Dar Es-Salam. Après avoir eu une idée sur le groupe à Marcoussis, Halilhodzic va passer à l’action cette fois pour mettre en évidence son travail effectué jusqu’à présent. Il a parlé aux joueurs, il a établi, par la suite, une liste qui sera concernée par la rencontre face à la Tanzanie, et dernièrement, il est allé superviser les joueurs dans leurs clubs respectifs.
S’il applique ce qu’il a dit jusque-là, Halilhodzic comptera sur les joueurs les plus en forme et exigera certainement la victoire de ses joueurs. On pourrait dire donc que les attaquants seront sollicités par le coach lors de cette confrontation.
Dans la liste des 25 joueurs retenus pour ce rendez-vous face à la Tanzanie, Halilhodzic a fait appel à pas moins de 11 joueurs entre milieux offensifs et attaquants. Cela explique bien l’envie du Bosniaque de jouer l’offensive dans cette rencontre. Il reste, par contre, à choisir parmi tous ces éléments offensifs les plus en forme. Si pour le secteur défensif et le milieu de terrain défensif, on ne s’attend pas à un grand changement, le secteur offensif reste vraiment un casse-tête pour le sélectionneur national afin d’opter pour les meilleurs.

Amri Chadli souffre
en ce début de saison
Le sélectionneur national devra certainement ne pas faire appel à Chadli pour les éléments qui auront à composer le team face à la Tanzanie, puisque ce dernier ne joue pas et a même été mis sur la liste des joueurs libérés par son équipe. Actuellement, il se contente d’entraînements avec la seconde équipe, ce qui fait qu’il manque terriblement de compétition.

Bouazza, la belle option
Le milieu de terrain de Millwall, Hameur Bouazza, est en train de briller en ce début de saison avec son club, il a déjà deux buts à son actif et il affiche bien la forme que Halilhodzic souhaite voir chez ses éléments. Bouazza serait également de retour en sélection après une absence de plus d’une année, il a raté le stage de Marcoussis dernièrement pour faute administrative, ce qui a poussé Vahid à le rappeler pour le match de la Tanzanie, où le joueur tentera de convaincre le nouveau sélectionneur.

Meghni
aura-t-il sa chance ?
Halilhodzic avait déclaré qu’il avait fait appel à Meghni pour maintenir son moral, ce qui voulait dire qu’il ne pourrait peut-être pas compter sur lui. Mais les données ont changé depuis le stage de Marcoussis, Meghni joue régulièrement avec son club d’Umm Salal, il a des matchs dans les jambes, il a la forme. Des données qui vont probablement changer l’avis du sélectionneur et le pousser à compter sur lui pour cette sortie face à la Tanzanie. Le verdict tombera à Sidi Moussa.

Ziani, Benyamina, Mesloub, Matmour
et Tedjar ont des matchs dans les jambes
Un groupe de joueurs possède actuellement quelques matches dans les jambes, comme c’est le cas de Ziani qui a entamé un tournoi au Qatar, Benyamina qui a également joué quelques rencontres de coupe et de championnat en Allemagne ainsi que Matmour. Mesloub avec Le Havre avait déjà entamé le championnat, il compte plus de 3 matchs dans les jambes, tout comme Tedjar de la JSK qui a joué des matches de la coupe de la CAF. Ces joueurs ont l’avantage d’être compétitifs.

Ghezzal et Ziaya perturbés
Même si sur le plan de la forme Ghezzal de Bari et Ziaya d’Al-Ittihad se trouvent dans une situation perturbée au niveau de leurs clubs, avec leurs histoires de transferts, cela pourrait influencer négativement sur leur forme, Halilhodzic profitera du stage de Sidi Moussa pour en décider concernant la forme de ces deux joueurs et leurs aptitudes pour le match face à la Tanzanie.

Click here for more info

Le BF l’a décidé mercredi L’EN jouera à Tchaker ou au 5-Juillet

Le BF l’a décidé mercredi L’EN jouera à Tchaker ou au 5-Juillet

Les membres du Bureau fédéral réunis mercredi en fin d’après-midi au centre des équipes nationales de Sidi Moussa ont pris la décision de domicilier dorénavant les rencontres de l’EN à Tchaker ou au 5-Juillet, ce qui veut dire que les Verts ne disputeront plus aucun match à Annaba

comme ce fut le cas face au Maroc. Même les autres villes, qui faisaient pourtant partie de la large liste de la FAF comme Tlemcen ou Constantine, sont désormais écartées. Il faut dire que cette décision est motivée par plusieurs facteurs, à savoir les conditions dont disposent ces deux infrastructures sportives en plus de la qualité des deux pelouses.
Aussi, le fait que les Verts seront dorénavant regroupés à Sidi Moussa pour préparer leurs matches est un autre facteur qui a poussé les membres du BF à prendre une telle décision. L’autre explication consiste au fait que ce choix a été fait pour éviter de longs déplacements inutiles à l’EN qui peuvent pénaliser les joueurs comme ce fut le cas lors du match disputé à Annaba face au Maroc. La désorganisation, qui a régné tout au long du séjour des Fennecs dans cette ville, a poussé le BF à revoir ses plans et opter pour Alger ou Blida.
Les coéquipiers de Ziani dont le dernier match au 5-Juillet remonte au mois d’août 2010 en amical face au Gabon pourront très bien retrouver l’ambiance de ce stade l’année prochaine à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour la rencontre face à la République centrafricaine, c’est le stade Tchaker qui est bien placé pour accueillir cette rencontre prévue le 10 octobre prochain. Le BF tranchera la question lors de sa prochaine réunion programmée pour le 8 septembre à Sidi Moussa même si le sélectionneur national a déjà sa préférence quant au stade de Blida.
Il est à rappeler que tout le monde se souvient que le choix de Tchaker a été décidé par la majorité des joueurs, et ce, par superstition, car les Verts ont réalisé des miracles dans ce stade en réussissant à battre tous leurs adversaires lors des éliminatoires jumelées de la CAN et de la CM 2010.
D’ailleurs, certains joueurs ont émis le vœu de jouer face au Maroc à l’aller à Tchaker, mais comme le stade était en réfection, la FAF avait été dans l’obligation de domicilier ce derby maghrébin à Annaba.

Les hôtels luxueux,
c’est fini
Par ailleurs et toujours concernant l’actualité de l’EN et les prochaines échéances qui l’attendent, le BF a pris une autre décision relative au lieu de regroupement des Fennecs. C’est ainsi que les membres du Bureau fédéral ont décidé que dorénavant les regroupements des Verts en Algérie auront lieu au centre sportif de Sidi Moussa qui dispose de toutes les commodités pour permettre à la sélection algérienne de travailler dans d’excellentes conditions. Les hôtels luxueux où l’EN avaient l’habitude de se regrouper, c’est donc fini. La FAF estime qu’il n’est pas commode de faire des dépenses inutiles alors que le centre de Sidi Moussa possède tous les moyens nécessaires pour assurer une bonne préparation pour les Verts.
D’ailleurs, ce sera une première pour les joueurs de l’EN qui découvriront pour la première fois ce centre à partir de ce dimanche à l’occasion du stage qui sera effectué en prévision de la rencontre du 3 septembre à Dar Es – Salem face à la Tanzanie. Le nouveau sélectionneur des Verts, Vahid Halilhodzic, a inspecté le centre de Sidi Moussa, et il a été satisfait dans l’ensemble des installations du centre.

Click here for more info

Alors que Halilhodzic et son staff arriveront aujourd’hui Ce qui attend les Verts avant le match

Alors que Halilhodzic et son staff arriveront aujourd'hui Ce qui attend les Verts avant le match

Le stage de l’équipe nationale commencera officiellement le 28 août. Il aura lieu, pour la première fois, au Centre national de Sidi Moussa.

Il était le premier à avoir franchi les portes du centre de Marcoussis (après Tasfaout et Farid le cuisinier qui étaient là une journée avant) et sera le premier à le faire à Sidi Moussa. Vahid Halilhodzic, le sélectionneur national débarquera à Alger aujourd’hui en milieu de journée en compagnie de Cyrile Moine, le préparateur physique, Noureddine Korichi, son premier adjoint et Brixi, le chargé de la vidéo. Il sera rejoint dans la soirée par l’autre préparateur physique italien, Gianni Bischotti, qui est actuellement à Doha. Hassan Belhadji et Noureddine Kaoua seront, en principe, à Sidi Moussa aujourd’hui dans la soirée. Abdelhafid Tasfaout, manager général de l’équipe nationale sera comme à ses habitudes aux avant-postes pour assurer que tout est en ordre et que les instructions de Coach Vahid ont été respectées à la lettre avant de s’envoler pour Dar Essalam. Ils devraient tous, y compris Vahid, être hébergés à Sidi Moussa dès le premier jour de leur arrivée.

Réunion de tous les staffs samedi
Le lendemain matin, le staff technique sera rejoint par les différents staffs, administratif, médical, logistique et les agents chargés de la sécurité. Une réunion est prévue le même jour. Vahid Halilhodzic expliquera le programme du stage et déterminera les tâches de chacun des éléments des staffs présents sur place. Comme c’était le cas à Marcoussis, chacun devra se contenter de faire son travail convenablement. La rigueur, la discipline, la solidarité et la loyauté sont des principes que chacun des présents doit avoir et respecter.

Arrivée des joueurs dimanche…avant 19h !
Ce stage devait débuter le samedi, 27 août. Il a été décalé au 28 parce que la plupart des joueurs avaient un match ce week-end. Ainsi, l’ensemble des joueurs, locaux et ceux qui évoluent en Europe et au Golfe devront se présenter au centre de Sidi Moussa, le dimanche 28 Août avant 19 heures. Celui qui arrivera après cette heure devra s’expliquer et apporter des arguments très convaincants s’il veut se faire pardonner. Vahid Halilhodzic a dit et redit plusieurs reprises qu’il sera intransigeant avec les joueurs qui arriveront en retard sans justificatif valable.

Mesbah, Yahia et Lacen arriveront lundi
La plupart des joueurs évoluant en Europe ont un match de championnat le samedi dans la soirée, ils prendront donc le vol du lendemain pour être à l’heure, comme exigé par le Bosniaque. Ce n’est pas le cas de trois joueurs de l’équipe nationale. Antar Yahia a déjà appelé le coach pour le mettre au courant de son retard. Mesbah Djamel affrontera, quant à lui, l’Inter Milan dimanche à 20h45, du coup, il ne pourra rejoindre ses coéquipiers que le lendemain en milieu de journée. Même chose pour Mehdi Lacen. Le sociétaire de Getafe jouera contre Levanté dimanche à 18h. Il arrivera comme Mesbah le lendemain en milieu de journée.

1er Entraînement lundi à 17h à Tchaker
Le sélectionneur national a programmé la première séance d’entraînement pour lundi à 17h. Tous les joueurs devront être présents au stade Mustapha Tchaker de Blida. Bougherra et ses camardes retrouveront leur terrain fétiche à l’occasion de ce stage. Ils n’avaient plus foulé le gazon du stade de Blida refait et retapé, depuis le match de la Tanzanie (1-1) sous l’ère Saâdane. Il faut dire que l’heure de l’entraînement a été programmée avant le f’tour pour une raison bien précise. En effet, le lundi sera la nuit du doute. Il se pourrait donc que mardi soit le jour de l’Aïd. S’entraîner 2 ou 3 heures après le f’tour pourrait les obliger à rester sur le terrain jusqu’à une heure tardive de la nuit et Vahid veut laisser ses joueurs se reposer pour se lever le lendemain pour la prière de l’Aïd et vivre cette journée normalement en groupe à…Sidi Moussa.

L’aïd sera fêté à Sidi Moussa !
Il aurait été possible que les joueurs soient autorisés à quitter le lieu du stage la matinée de mardi pour aller fêter l’Aïd en famille ou chez des amis mais avec Vahid, ça n’arrivera pas. Les joueurs et différents staffs de l’équipe nationale passeront tous cette journée en groupe à Sidi Moussa. Cette mesure a été prise pour trois raisons. La première est pour montrer aux joueurs que l’équipe nationale est plus importante que de fêter une journée de fête en famille, la deuxième est pour faire comprendre aux joueurs que ce match est très important, la troisième, c’est la plus importante, fêter l’Aïd en groupe ressoudera les liens et fera sentir aux joueurs que l’EN est aussi leur famille et que rester à Sidi Moussa est aussi un Aïd en famille. Une séance d’entraînement sera programmée en fin d’après-midi toujours au stade Tchaker.

Visionnage vidéo : Tanzanie-Maroc et Tanzanie-Afrique centrale au menue
Vahid Halilhodzic a demandé à la FAF de lui procurer les deux cassettes vidéo des matchs joués par la Tanzanie à domicile afin d’étudier la façon de jouer de cette équipe à domicile et surtout des conditions dans lesquels se jouera le match du 3 septembre prochain. L’ambassade d’Algérie à Dar Essalem s’en est chargée et elle aurait, d’après une source proche de la FAF, envoyé les deux cessettes à la FAF. Le visionnage de ces deux matchs s’effectuera à Sidi Moussa mardi quand tous les joueurs seront présents au stage.

Mercredi, le dernier entraînement et le plus important
Le deuxième jour de l’Aïd (ou le premier) sera la journée la plus importante du stage. Lacen et ses camarades auront rendez-vous avec la dernière séance d’entraînement avant le départ vers la Tanzanie. Elle aura lieu à Tchaker toujours, en principe, à huis clos. Vahid Halilhodzic apportera les derniers réglages techniques et tactiques pour le match. Une opposition entre les joueurs sera programmée. La mise en place tactique, ainsi que l’équipe qui sera choisie pour affronter la Tanzanie pourraient être connues ce jour-là. Une réunion est aussi programmée. Elle pourrait ne pas être la première. La première devrait avoir lieu lundi ou mardi quand tous les joueurs seront présents au stage.

Départ vers Dar Essalem jeudi à 7h du matin
Le départ vers Dar Essalem s’effectuera par avion spécial d’Air Algérie le lendemain, jeudi à 7h du matin. Une escale d’une heure est prévue à Niamey, la capitale du Niger pour se réapprovisionner en kérosène. L’arrivée à Dar Essalem est prévue pour 17h, heure algérienne, 19h heure locale. Le vol sera long mais aussi très fatigant. Tous les joueurs sans exception devraient faire partie de ce voyage. C’est le premier match officiel et le premier déplacement qu’effectueront les Verts avec Vahid Halilhodzic.

Décrassage à l’hôtel
Comme souligné un peu plus haut, l’équipe nationale d’Algérie arrivera à Dar Essalem, capitale de la Tanzanie, à 19h heure locale. Ils effectueront une heure après leur arrivée un décrassage à l’hôtel Golden Philippe, où sera hébergée la délégation algérienne. C’est un établissement luxueux en plein centre de Dar Essalem. Il est très confortable et devrait satisfaire Vahid et ses joueurs.

Ultime séance sur le terrain principal vendredi
Le lendemain, l’équipe nationale effectuera son ultime entraînement sur le terrain principal de Dar Essalem à l’heure du match. Il devrait être léger. Il sera surtout l’occasion pour les Verts de découvrir la, pelouse du stade et avoir une idée sur ce qui sera le lendemain.
La réunion technique d’avant-match devrait avoir lieu le lendemain, samedi dans la salle des conférences de l’hôtel Golden Philipe.

Click here for more info

Site référencé sur BlogArea

Click here for more info

Merci les Verts !

 

 

a3.gif

 




Merci les Verts !

 

 

 

 


pt29724.jpg






Malgré leur défaite face à l’Egypte ce soir à Benguela en demi-finale de la CAN 2010, les Verts demeurent dans les cœurs des Algériens. A la fin

du match, des dizaines milliers de personnes sont sorties, partout dans le pays, pour chanter et danser à la gloire des joueurs. Un message de


soutien et de remerciement aux camarades de Mansouri, dans ces moments difficiles pour les joueurs.

 



 

Dès la 37e mn et le penalty généreux accordé aux Egyptiens suivi de l’expulsion de Halliche, pièce


maîtresse de la défense des Verts, les Algériens ont compris que les dès étaient jetés d’avance. Quelque part dans les coulisses de la


Confédération africaine de football (CAF). Cette fois, l’Egypte a bien préparé et réussi son coup. La nervosité des joueurs algériens, soumis à une

grande pression des Egyptiens et des trois arbitres, a fait le reste.

 



 

Après avoir tenté de disqualifier l’Algérie au Mondial 2010 en agressant le bus de l’équipe nationale le 12 novembre au Caire, à deux jours du

match décisif pour l’obtention du billet pour l’Afrique du


Sud, les Egyptiens ont trouvé la solution pour battre une équipe algérienne forte et jeune, en s’appuyant sur un arbitre béninois visiblement

vendu.

 



 

L’équipe nationale a perdu grâce un grand coup de main de l’arbitre. Ce dernier a sifflé un penalty


imaginaire et expulsé trois joueurs algériens. Du jamais vu à ce stade de la compétition. Un arbitrage scandaleux et honteux pour l’Afrique


et la Confédération africaine de football. Les Egyptiens devraient


avoir honte de cette victoire. Après le scandale de la FIFA qui n’a pas bougé le petit doigt après l’agression de l’équipe nationale au Caire

deux jours avant le match du 14 novembre dernier, c’est au tour de la CAF de poignarder l’Algérie en désignant un arbitre vendu aux


Egyptiens.

 



 

Mais de cette aventure africaine, les Algériens retiendront surtout une chose : de jeunes joueurs talentueux et courageux ont honoré leur pays

et le football. Merci les Verts !

29/01/2010 | 00:42 | 111



Click here for more info

Algérie vs Guinée 2-1 Buts et Résumé (Match Amical) 06/07/2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

Alcaraz : «« J’ai une idée sur le onze contre le Togo, mais… »

Alcaraz : «« J’ai une idée sur le onze contre le Togo, mais… » dans article 00-AL

 

 

Le coach Alcaraz était satisfait beaucoup plus par la victoire que par la prestation, il n’a pas caché sa satisfaction. Pour lui, et quoi que l’on dise, l’équipe s’est améliorée, malgré l’agressivité visible sur le jeu des nôtre

 

 dans article

 

 

 

 

 

Algérie 2-1 Guinée: l’ère Alacaraz commence par une victoire

 Au bout d’une rencontre très compliquée, les Verts ont réussi à s’imposer dans la douleur face à la formation guinéenne. L’équipe nationale met ainsi fin à la disette face au Silly national.

On attendait beaucoup de cette première sortie du nouveau sélectionneur national, Lucas Alcaraz. Dans l’onze de départ, pas de surprise, il y avait les éléments que Compétition avait révélé pour débuter la rencontre avec un Hanni en soutien de Slimani et les habituels incontournables Mahrez et Brahimi. La rencontre a été loin d’être une partie de plaisir puisque les guinéens ont débuté tambour battant en menaçant Mbolhi assez rapidement par cette frappe de Soumah à la 4e minute qui a donné un premier frisson. Les algériens pour leur part ont mis beaucoup de temps pour entrer dans la partie et cela a laissé la porte ouverte à Camara, Landel ou encore Traoré pour se montre dangereux. D’ailleurs, Soumah a failli ouvrir la marque à la 20e minute de jeu mais sa reprise vient heurter la barre transversale de Mbolhi. La première véritable action des Verts intervient à la demi-heure de jeu et cette frappe surpuissante de Guedioura qui est passé au-dessus de la transversale. On a senti à partir de ce moment, un léger mieux pour les Fennecs qui ont pris l’initiative par un très bon Brahimi qui est d’ailleurs, l’initiateur de l’action qui amener le premier but de la rencontre puisque le feu follet algérien s’introduit dans la zone de vérité et sert Hanni qui met le pied pour ouvrir le score. D’ailleurs, c’est sur ce score que la mi-temps a été sifflée.

Alcaraz met fin à 10 ans de suprématie guinéenne

Au retour des vestiaires, ce sont les guinéens qui se montreront dangereux et suite à une mauvaise relance de Mandi, Camara égalise peut avant l’heure de jeu. A ce moment, le coach apporte des correctifs et cela va porter ses fruits. Les Verts vont ajouter un second but par l’intermédiaire de Soudani à la 80e minute suite à un excellent centre de Ghoulam. Ce sera d’ailleurs, le score final. Le point très important de cette rencontre, c’est sans aucun doute la première victoire algérienne face à la Guinée puisque cela fait 10 ans que les Verts n’avaient pas battus le Silly national. Une très belle performance de la part de l’espagnol qui commence son aventure par une victoire et c’est toujours bon pour le moral.

Bête noire

Il faut dire que cette équipe se montre particulièrement à son avantage lorsqu’elle affronte les Verts que ce soit en amical ou en officiel. On se remémore la rencontre de 2007 lorsque Nouzaret dirigeait cette équipe face à Cavalli et ses hommes. Portés par Mansaré et Feinduno, ils s’étaient imposés au 5-juillet. Sous l’ère Vahid, ils étaient venus imposer le nul aux Fennecs sur le score de deux buts partout. Enfin, en 2015, les Verts ont été également battus par la Guinée de Luis Fernandez au 5-Juillet lorsque Gourcuff était encore en poste et cela avait été très mal vécu par les fans. C’est dire que la performance d’Alcaraz a de quoi être louée et applaudie.

Soudani et Feghouli ont changé la rencontre

Autre bon point à distribuer, c’est le fait que le coach a opté pour les bons changements et notamment pour deux joueurs. En effet, à la 72eminute, Feghouli et Soudani ont été incorporés et très vite, ils ont changé le cour du match. Soudani n’a pas mis longtemps pour marquer le but de la victoire, son 22e en sélection et se rapproche de Slimani. Quoi qu’on dise de lui, il reste une valeur sure et un joueur qui apporte toujours le plus. Moins médiatisé que les autres, il a le mérite de travailler et de se montrer toujours performant lorsqu’on fait appel à lui. Pour sa part, Feghouli reste Feghouli. Critiqué, acculé après une saison compliquée en Angleterre, il a encore prouvé qu’il était encore un patron en équipe nationale. Sérieux, appliqué, il s’est défoncé dès son entrée et a donné le meilleur de lui-même en 20 minutes. C’est le genre de joueurs dont a besoin Alcaraz pour relancer les Verts. Au final, les Verts peuvent tirer la chandelle à ces deux joueurs mais aussi au technicien espagnol qui a donc réussi ses premiers pas en attendant maintenant une confirmation dimanche dans une rencontre qui sera forcément différente d’abord par son caractère officiel mais aussi par le fait que l’adversaire sera encore plus difficile à manier.

 

Stade : Mustapha Tchaker-Affluence : Faible-Temps : bon-Pelouse : En bon état-Arbitres : Belkhouas Slim, Merouane Sand et Ismail Aymen

Buts : Hanni 38’, Soudani 80’ Algérie, Camara 58’

Averts : Bentaleb 42’

Algérie :

Mbolhi, Attal, Mandi( Medjani 61’), Bensebaini, Ghoulam, Geudioura, Bentaleb (Taïder 50’), Hanni (Boudebouz 72’), Brahimi(Soudani 72’) , Mahrez (Feghouli 72’) et Slimani (Saâdi 81’)

Entr : Alcaraz

Guinée :

Camara, Issiaga Sylla, Pogba, Fode Camara, Bangoura, Sadio Diallo (Pogba 82’), Keita (Landel 56’), Bangoura, Ibrahima Traore (Camara 56’), Soumah (Feinduno 72’), Kamano (Sankhon 72’)

Entr : Bangoura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Click here for more info

Alcaraz dévoile sa liste Équipe Nationale 1 Juin 2017

Alcaraz dévoile sa liste   Équipe Nationale 1 Juin 2017 dans article alcaraz-conf2

 

 

L’entraîneur de la sélection algérienne de football, Lucas Alcaraz, a convoqué jeudi 23 joueurs pour les deux prochaines sorties des Verts contre la Guinée et le Togo, respectivement les 6 et 11 juin à Blida en amical et dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2019.

 Liste des joueurs :

Gardiens de but : M’bolhi, Jeannin, Rahmani.

 

Défenseurs : Mandi, Bensebaïni, Ghoulam, Boudebouda, Medjani, Hassani, Attal, Zeffane

 

Milieux de terrain : Guedioura, Taïder, Bentaleb, Brahimi, Feghouli, Boudebouz, Benghit

 

Attaquants : Slimani, Mahrez, Soudani, Hanni, Saâdi.

 

 

Click here for more info

EN : Alcaraz a rencontré Hanni

EN : Alcaraz a rencontré Hanni dans article 00-Belgique

C’est un vrai marathon auquel se donnent l’entraîneur national, Lucas Alcaraz, et le manager des Verts, Hakim Medane depuis samedi dernier. En effet, après avoir rencontré plusieurs joueurs évoluant en France dans la soirée de lundi dernier, le lendemain matin, les deux hommes ont pris la direction de la Belgique, plus précisément celle de Bruxelles. Le coach des Verts a donc rencontré Sofiane Hanni et Idriss Saâdi, alors qu’Ishak Belfodil a lui été dispensé en raison de son intervention chirurgicale subie jeudi dernier au nez. Sofiane Hanni, capitaine d’Anderlecht, a été l’auteur d’une belle saison, confirmant l’excellente saison de l’an dernier, mais jusque-là le joueur n’a jamais joui de la confiance des précédents sélectionneurs nationaux.

La rencontre avec le reste des joueurs en France annulée

Alcaraz et Medane sont donc rentrés à Paris en début de soirée et devaient rencontrer Ryad Boudebouz. D’autres joueurs étaient aussi concernés à l’image de Rachid Ghezzal et Adam Ounas, mais la rencontre a été annulée en raison de l’arrivée tardive des deux membres du staff technique national en France, nous a fait savoir une source proche de la Fédération algérienne de football.

Du coup le milieu de terrain de Montpellier a été dispensé, surtout qu’il avait une séance d’entraînement tôt le matin. Mais l’ancien entraîneur de Grenade a tenu à discuter au téléphone avec les joueurs pour leur faire savoir qu’il comptait sur eux.

Aujourd’hui, l’entraîneur national et le manager des Verts devraient se rendre en Angleterre pour rencontrer les éléments qui évoluent sur place à l’image de Sofiane Feghouli, Adlène Guedioura, Riyad Mahrez et Islam Slimani.

Belkalem la solution dans l’axe ?

Lucas Alcaraz nous avait fait savoir qu’il ratisserait large quant aux joueurs à rencontrer lors de sa tournée européenne. Et bien c’est chose faite puisqu’au cours des deux journées qu’il a passées à Paris, il a rencontré en compagnie de Hakim Meddane, le manager de l’EN, pratiquement tous les Algériens évoluant en France, y compris ceux qui n’ont pas été convoqués depuis un moment à l’image de Mehdi Tahrat, Mehdi Zeffane ou encore Essaïd Belkalem.

Des rencontres qui ne sont pas non plus synonymes de convocations certaines pour le prochain stage, et le coach espagnol a bien éclairci les choses et ce point bien précis avec les joueurs rencontrés.

Bien évidemment, tout le monde connaît les soucis défensifs dont souffre notre équipe nationale au cours de ces dernières années, notamment dans l’axe central, et cela même si l’ancien entraîneur de Grenade estime que défendre c’est la mission de tous ceux qui sont sur le terrain, et non pas seulement celle des défenseurs.

Une solution paraît donc évidente pour Lucas Alcaraz afin de régler le problème, celle de faire appel à  l’ancien joueur de la JSK Essaïd Belkalem. Ce dernier qui joue de façon régulière avec son club d’Orléans (26 matchs joués cette saison sur les 37 disputés par son club).

Il a déjà disputé 26 matchs cette saison avec son club d’Orléans

Une régularité et un retour en forme qui le propulsent et qui lui ouvrent à nouveau les portes de la sélection, lui qui n’a pas été convoqué depuis le 19 novembre 2014 face au Mali à Bamako. Une rencontre qui s’était soldée sur le score de deux buts à zéro en faveur des Maliens à l’époque dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Agé à peine de 28 ans, un retour chez les Verts dès la fin de ce mois de mai peut relancer sa carrière. Un renfort qui peut s’avérer très bénéfique pour la sélection, lui qui a une grande expérience africaine pour avoir disputé les éliminatoires de la CAN 2013, la CAN 2013 en Afrique du Sud, les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 et bien sûr la Coupe du monde au pays de la samba la même année.

Une solution dans l’axe donc surtout en l’absence de Faouzi Ghoulam à gauche, et qui pourrait être suppléé par Ramy Bensebaïni, un poste dans lequel il évolue avec son club de Rennes au cours de ces derniers mois.

 

Alors qu’il a décidé de les retenir dans sa liste pour le Togo

Le retour de Medjani et Feghouli soulage Alcaraz

Dans notre édition de vendredi dernier, on vous faisait savoir en exclusivité que Lucas Alcaraz avait tranché quant à la décision de convoquer ou non deux des cadres de l’équipe nationale privés de participation à la CAN 2017. Il s’agit bien évidemment de Sofiane Feghouli et de Carl Medjani mis à l’écart en raison de déclarations que n’avait pas appréciées l’ancienne direction de la Fédération algérienne de football.

En effet, le milieu de terrain des Verts avait, sans langue de bois, fait savoir dans une déclaration à la presse étrangère que le recrutement de Rajevac était une «erreur de casting». Alors que son ancien capitaine en EN, lui, n’avait pas hésité à rétablir la vérité à la suite de la défaite de trois buts à un à Uyo face au Nigeria en affirmant : «Tout le monde disait que nous étions la meilleure équipe d’Afrique, et bien aujourd’hui, il ne faut pas avoir peur de dire haut et fort qu’on n’en est pas une», a-t-il confié à l’issue de la rencontre le défenseur de l’EN.

Le manque de leadership, la raison de leur réhabilitation

Depuis, beaucoup de choses ont changé dans la vie professionnelle des deux joueurs de notre équipe nationale. La non-participation de Sofiane Feghouli à la CAN lui a finalement fait plus de bien que de mal, puisque le joueur avait retrouvé avec brio sa place de titulaire à West Ham. De son côté, Carl Medjani en a profité pour changer d’air et quitter l’Espagne pour revenir à son ancien club de Trabzonspor où le nouveau président du club a réussi à le convaincre avec un projet très ambitieux.

Ainsi, alors que tout le monde pensait que la suspension de ces deux joueurs allait durer dans le temps, pensant même que la non-convocation de Medjani était synonyme de retraite internationale, voilà que tout bascule. En effet, contre toute attente, alors qu’il affirmait haut et fort qu’il resterait à la tête de la Fédération algérienne de football après la coupe d’Afrique des nations au Gabon, coup de théâtre à la FAF puisque Mohamed Raouraoua se retire finalement et décide de ne pas briguer un nouveau mandat.

Le coup de théâtre de la FAF qui bascule tout

Un nouveau président en la personne de Kheireddine Zetchi est dès lors élu, et ce dernier recrute contre toute attente l’ancien coach de Grenade Lucas Alcaraz. Une succession d’évènements inattendus qui redonnent espoir aux deux joueurs de l’EN. Un espoir ravivé surtout après la première conférence de presse du coach espagnol qui a tenu à préciser que les portes de l’équipe nationale sont ouvertes à tout le monde et que seul le critère de la performance importe. Un critère auquel, malheureusement, ne répondent pas les deux joueurs puisque Sofiane Fgehouli, qui revenait de blessure, a perdu sa place dans l’équipe ; même chose pour Medjani relégué sur le banc depuis près d’un mois.

Un match plein pour Medjani, 35’ pour Feghouli

Néanmoins, contrairement à ses prédécesseurs, le nouvel entraîneur de l’EN n’a pas été tranchant concernant les joueurs qui manquent de temps de jeu. «Je ne peux dire que je ne convoquerai pas des joueurs qui ne jouent pas. Parfois dans un groupe, des éléments peuvent être très importants même s’ils ne vont pas forcément être dans mon onze de départ», avait-t-il précisé lors de la même conférence de presse.

Du coup, ayant constaté à travers ce qu’il a pu visionner jusque-là un manque flagrant de leadership, l’entraîneur national a décidé de les réhabiliter et de faire appel à nouveau aux deux joueurs avec lesquels il est en contact. Une décision qui a plutôt porté chance aux anciens capitaines de l’équipe nationale puisque, après un peu plus d’un mois d’absence des terrains, Sofiane Feghouli a retrouvé dimanche  dernier du temps de jeu. Il a été incorporé à la 55’ de jeu face à Liverpool. De son côté, Carl Medjani, lui, a été titularisé face à Adanaspor. La prestation de l’ancien capitaine de l’EN a même fait l’unanimité en Turquie estimant qu’il a été auteur d’un très grand match. Une rencontre qui s’était soldée sur le score d’un but partout.

A deux semaines du stage, Feghouli et Medjani reviennent au bon moment, ce qui soulage beaucoup l’entraîneur national, a-t-on appris. De bon augure pour l’EN avant l’importante échéance du Togo le 11 juin prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Un match qui sera précédé d’une joute amicale contre la Guinée le 6 juin prochain.

Click here for more info

EN: Les 3 changements de Leekens contre la Tunisie

On sait qu’on ne change pas une équipe qui gagne, mais quand l’équipe ne gagne pas le changement devient inévitable, c’est ce qui va se passer ce jeudi pour le match Algérie-Tunisie qui s’annonce déjà décisif et où le faux pas sera interdit.

EN: Les 3 changements de Leekens contre la Tunisie dans can en-1484609111

Abeid à la place de Guedioura

Ghezzal prend la place de Soudani

Meftah surclasse Belkhiter

Les critiques dimanche dernier, il y en a eus à la pelle, il faut dire que les joueurs sont passés à côté de leur match, ils ont fait preuve d’une naïveté qui a failli leur coûter cher sur le terrain, mais Leekens ne sera pas généreux plus que ça, il a décidé de sévir, 3 joueurs en payeront les frais.

Abeid

Avec un match brouillant et une association difficile avec Bentaleb, Guedioura est le premier sur la liste, il a été décidé de le reléguer sur le banc, au profit d’Abeid, il faut dire que depuis le début Leekens voulait ce joueur comme titulaire, mais il a été tenté par le changement après un match peu convaincant d’Abeid contre la Mauritanie, sauf que le match officiel l’a convaincu que son idée initiale est la bonne, il a décidé donc de le faire revenir, c’est du moins c’est ce qu’on croit savoir d’une source proche du Belge.

Ghezzal

L’autre joueur qui fera son apparition après Abeid, c’est Ghezzal.

Aligné comme remplaçant lors du premier match, mais qui n’a pas pu trop s’imposer, le Lyonnais aura un grand coup à jouer en participant d’entrée jeudi, il va remplacer Soudani, mais Leekens peut le repositionner aussi, peut-être derrière Slimani, à la place de Brahimi.

Meftah

Incorporé en début de 2e mi-temps, l’enfant de Tizi Ouzou a assuré, il a brillé sur son couloir droit et a empêché l’adversaire à occuper ce côté comme il l’a si bien fait en 1re mi-temps, c’est donc tout logiquement qu’il soit reconduit à la place de Belkhiter, pour beaucoup d’observateurs ce n’est guère une surprise, il faut d’ailleurs s’attendre à un match meilleur de Rabie qui a très envie de prendre une revanche contre le sort qui l’a éloigné de l’EN pendant des années.

Slimani maintenu

Blessé et absent hier à l’entraînement, Slimani n’a rien de grave, il devrait recevoir les soins qu’il faut et il sera apte, ce qui fait qu’il n y aura pas de changement dans ce poste d’avant-centre.

Cela intervient au moment où certains ont évoqué le nom de Bounedjah comme possible choix pour ce match derby, mais Leekens ne veut pas prendre de risques, il va donner une 2e chance à son longiligne attaquant qui doit confirmer.

Brahimi vers le couloir gauche

Le reste du onze ne devrait pas changer, mais Leekens se permettrait bien quelques ajustements tactiques en repositionnant des joueurs, Brahimi n’a pas donné satisfaction en position axiale, et les observateurs exigent son retour à son poste de prédilection, à savoir sur le couloir gauche, l’arrivée annoncée de Ghezzal va-t-elle faciliter cette option ou la rendre encore plus délicate ? C’est la grande question à laquelle leekens essayera de trouver une solution dès la mise en place du plan d’attaque, le groupe s’entraîne deux fois aujourd’hui, le plan ‘’anti-Tunisie’’ y sera concocté.

 

- Il était bien briefé sur le poison Katsande

- Il savait que le Zimbabwe allait fléchir lors des 20’ dernières minutes

- Des changements faits trop tard

Pourquoi Leekens a-t-il ignoré son staff ?

Comme tout le monde le sait, plusieurs personnes au sein du staff de la Fédération algérienne de football, et même dans le staff technique national ont supervisé plusieurs rencontres de notre premier adversaire, le Zimbabwe. Et parmi les observations relevées après visionnage de plusieurs matchs des Warriors, certaines observations relevées concernaient le numéro 14 de cette équipe, Katsande en l’occurrence. Il faut dire que ce dernier a constitué un véritable poison avant-hier dimanche. En fait, il était tout simplement derrière toutes les balles dangereuses de son équipe. Mais ce qu’il faut savoir bien évidemment, c’est que le staff technique national avait connaissance de tout cela. D’ailleurs, d’après nos informations, dans le rang des Verts, certains techniciens qui ont bien étudié le jeu du Zimbabwe ont suggéré à Georges Leekens de faire un marquage strict sur ce joueur. Question de l’empêcher de toucher le moins de ballons possibles. Mais l’entraîneur national a jugé qu’il n’était pas utile de procéder à ce marquage individuel sur Katsande. Etait-ce une énième bourde du sélectionneur belge lors de cette confrontation ? A en croire le résultat et la physionomie de la rencontre oui. Même si la question qu’on peut se poser est qu’un marquage strict sur le joueur du Zimbabwe aurait-il été suffisant pour éviter de frôler le ridicule dimanche.

Leekens devra lâcher du lest

Difficile d’y répondre puisque plusieurs facteurs ont vraisemblablement influé sur le rendement du groupe lors de cette première rencontre des capés de Leekens.

Aussi, et parmi les informations qui étaient en procession de l’ancien entraîneur des Aigles de Carthage avant cette première rencontre, concernait la baisse de régime des Warriors lors de tous leurs matchs, et cela durant les 20’ dernières minutes. Ainsi, et au vu du rendement faible de nos éléments, certains membres du staff s’attendaient à ce que le coach national injecte du sang neuf à partir de la 70’ afin de déstabiliser cette équipe du Zimbabwe. Mais malgré l’insistance de quelques-uns de ses adjoints, le Belge s’est entêté à garder le même effectif (exception faite pour Meftah entré après la pause-citron). Rachid Ghezzal a dû attendre 13’ avant la fin de la rencontre pour être incorporé. C’est pour dire que Georges Leekens devra lâcher du lest au cours des prochains jours, et écouter un peu plus ses proches collaborateurs que ce soit avant ou pendant le match.

Une concertation qui fera certainement du bien au groupe à la veille de ce grand derby maghrébin.

 

Cela eu lieu hier en soirée

Raouraoua réunit les joueurs et les exhorte à gagner le derby maghrébin

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a fait un saut hier à l’hôtel Heliconia Moanda, QG des Verts durant ce premier tour de la CAN.

Le responsable de la sélection a profité de l’occasion pour réunir les joueurs.

C’est en soirée que le président de la fédération a eu cette occasion de parler aux 23 joueurs en présence des staffs, il leur aurait fait savoir qu’il n’est pas content de leur rendement, que ce n’est pas de cette façon qu’on joue une CAN surtout pas quand on affiche l’ambition de la gagner, il faut dire que la prestation des Verts pendant une bonne partie de la première mi-temps serait ridicule, et digne d’un bon dernier du groupe, il aura fallu attendre l’éclair de Mahrez et sa frappe pour arracher le nul.

Dures moments en tribune

Raouraoua aurait donc demandé aux joueurs de hisser le niveau afin de passer ce tour, cela coïncide avec le derby maghrébin, le seul de ce premier tour de la CAN, sans oublier de les encourager et de leurs rappeler que l’Afrique les connaît sur leur vraie valeur, celle qu’ils ont acquise dans leurs clubs respectifs en leur demandant de donner tout ce jeudi, surtout que le match est presque décisif. Il est utile de rappeler que Mohamed Raouraoua a suivi le match des Verts dimanche à partir de la tribune officielle réservée à la CAF, il était choqué d’assister à la déroute de ses joueurs, on l’a vu d’ailleurs tenir la tête plusieurs fois, et grimacer d’autres fois, et souvent prendre son téléphone pour appeler, il était tout simplement mal à l’aise et surtout pas du tout content du rendement, le discours d’hier est un discours d’encouragement, mais aussi une façon de sermonner les ‘’fautifs’’ tout le monde saura ensuite assumer ses responsabilités.

Click here for more info

Algerie vs Zimbabwe 2-2 tous les buts 2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

EN: Mbolhi arrête tout, Mahrez fait le reste !

Quelle fut compliquée cette entrée en matière des Verts en coupe d’Afrique des nations au Gabon hier au stade de Franceville. Une défaite sauvée huit minutes à peine avant le coup de sifflet final de cette partie.

EN: Mbolhi arrête tout, Mahrez fait le reste ! dans can dap-3597-1484522075

Algérie 2 – Zimbabwe 2

Deux buts partout dans une rencontre que les poulains de Georges Leekens auraient dû gagner, au vu des deux gros adversaires qui les attendent les 19 et 23 janvier prochain, la Tunisie et le Sénégal, en l’occurrence. Il faut dire que le Zimbabwe a montré ses intentions dès les premières minutes de jeu. Après l’occasion ratée de Soudani (3’), Biliat, le poison de cette équipe, met une superbe volée qui voit Raïs Mbolhi repousser du bout des doigts le cuir sur la barre. Première grosse alerte, et ce ne fut que le début des ennuis pour le keeper de l’EN qui a pu néanmoins se rassurer à la 12’ de jeu.  

En effet, le meilleur joueur africain de cette année, Ryad Mahrez étale toute sa classé sur une superbe belle action dont lui seul en a le secret. Le milieu de terrain de Leicester dribble son vis-à-vis, suivi d’un crochet et place son tir dans le petit filet. Une ouverture du score, qui aurait dû normalement rassurer notre équipe nationale, mais hélas, ce ne fut pas le cas.

On a frôlé la correction

Il faut dire qu’après cette ouverture du score, on a assisté à une domination totale des Warriors, et cela sur tous les plans. Une maîtrise dans le jeu qui a fini par payer à la 18’ de jeu. Mahachi sur son côté gauche se déjoue de Blkheiter et place un tir qui semblait pourtant facile, mais ce dernier finit au fond des filets de Mbolhi.

Suite à cette égalisation, on pensait que les Verts allaient réagir, mais il n’en fut rien. Bien au contraire, ce sont les Warriors qui poursuivent leurs attaques. Heureusement que Mbolhi était dans un grand jour, puisqu’à la 22’ il sauve encore une fois son team d’un but certain. Mais le keeper de l’EN n’a fait que retarder la sentence puisque Billiat dribble encore une fois Belkhiter, qui, dépassé par les évènements, le bouscule à l’intérieur de la surface de réparation. L’arbitre siffle penalty. Mushekwi se charge de le tirer et donne l’avantage au Zimbabwe. Ce fut à la 28’ de jeu.

Là encore, on pensait que l’EN allait réagir et sortir le grand jeu, mais encore une fois il n’en fut rien. C’est même notre adversaire qui continue ses offensives qui, heureusement, butaient à chaque fois sur Mbolhi.

Après la pause citron, Mahrez et ses coéquipiers semblaient un peu plus déterminés, même si les actions les plus dangereuses furent du côté u Zimbabwe. D’ailleurs à la 52’, le nouveau signataire du Stade Rennais sort encore une fois le grand jeu pour repousser un  superbe tir.

La 81’ fut incontestablement le tournant du match. Le Zimbabwe rate le K.-O grâce à Mbolhi qui relance, Mahrez se charge de faire le reste. Le meilleur joueur de la Premier League se saisit du ballon au milieu de terrain, réussit un véritable slalom et fusille le gardien d’un tir puissant des 22 mètres. Au vu de la physionomie de la rencontre, notre équipe nationale s’en sort plutôt bien, car une victoire du Zimbabwe hier n’aurait pas été volée.

Click here for more info

Algérie vs Zimbabwe | Coupe d’Afrique 2017 | 15 Janvier 2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

عمر الزاهي – قوليلي بالله يا الشمعة

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

Algérie vs Mauritanie 3-1 tous les buts 2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

A huis jours du match de la Tanzanie Les options offensives d’Halilhozidc

A huis jours du match de la Tanzanie Les options offensives d’Halilhozidc

A peine 8 jours nous séparent de la rencontre des Verts face à la Tanzanie pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la CAN 2012. C’est la première sortie officielle du sélectionneur national Vahid Halilohdzic. Les chances de l’EN pour se qualifier sont minimes, le coach le sait, mais il insiste et il tient à une victoire.

Avant cela, un mini-stage de préparation sera tenu à partir du 28 août à Sidi Moussa avant le départ à Dar Es-Salam. Après avoir eu une idée sur le groupe à Marcoussis, Halilhodzic va passer à l’action cette fois pour mettre en évidence son travail effectué jusqu’à présent. Il a parlé aux joueurs, il a établi, par la suite, une liste qui sera concernée par la rencontre face à la Tanzanie, et dernièrement, il est allé superviser les joueurs dans leurs clubs respectifs.
S’il applique ce qu’il a dit jusque-là, Halilhodzic comptera sur les joueurs les plus en forme et exigera certainement la victoire de ses joueurs. On pourrait dire donc que les attaquants seront sollicités par le coach lors de cette confrontation.
Dans la liste des 25 joueurs retenus pour ce rendez-vous face à la Tanzanie, Halilhodzic a fait appel à pas moins de 11 joueurs entre milieux offensifs et attaquants. Cela explique bien l’envie du Bosniaque de jouer l’offensive dans cette rencontre. Il reste, par contre, à choisir parmi tous ces éléments offensifs les plus en forme. Si pour le secteur défensif et le milieu de terrain défensif, on ne s’attend pas à un grand changement, le secteur offensif reste vraiment un casse-tête pour le sélectionneur national afin d’opter pour les meilleurs.

Amri Chadli souffre
en ce début de saison
Le sélectionneur national devra certainement ne pas faire appel à Chadli pour les éléments qui auront à composer le team face à la Tanzanie, puisque ce dernier ne joue pas et a même été mis sur la liste des joueurs libérés par son équipe. Actuellement, il se contente d’entraînements avec la seconde équipe, ce qui fait qu’il manque terriblement de compétition.

Bouazza, la belle option
Le milieu de terrain de Millwall, Hameur Bouazza, est en train de briller en ce début de saison avec son club, il a déjà deux buts à son actif et il affiche bien la forme que Halilhodzic souhaite voir chez ses éléments. Bouazza serait également de retour en sélection après une absence de plus d’une année, il a raté le stage de Marcoussis dernièrement pour faute administrative, ce qui a poussé Vahid à le rappeler pour le match de la Tanzanie, où le joueur tentera de convaincre le nouveau sélectionneur.

Meghni
aura-t-il sa chance ?
Halilhodzic avait déclaré qu’il avait fait appel à Meghni pour maintenir son moral, ce qui voulait dire qu’il ne pourrait peut-être pas compter sur lui. Mais les données ont changé depuis le stage de Marcoussis, Meghni joue régulièrement avec son club d’Umm Salal, il a des matchs dans les jambes, il a la forme. Des données qui vont probablement changer l’avis du sélectionneur et le pousser à compter sur lui pour cette sortie face à la Tanzanie. Le verdict tombera à Sidi Moussa.

Ziani, Benyamina, Mesloub, Matmour
et Tedjar ont des matchs dans les jambes
Un groupe de joueurs possède actuellement quelques matches dans les jambes, comme c’est le cas de Ziani qui a entamé un tournoi au Qatar, Benyamina qui a également joué quelques rencontres de coupe et de championnat en Allemagne ainsi que Matmour. Mesloub avec Le Havre avait déjà entamé le championnat, il compte plus de 3 matchs dans les jambes, tout comme Tedjar de la JSK qui a joué des matches de la coupe de la CAF. Ces joueurs ont l’avantage d’être compétitifs.

Ghezzal et Ziaya perturbés
Même si sur le plan de la forme Ghezzal de Bari et Ziaya d’Al-Ittihad se trouvent dans une situation perturbée au niveau de leurs clubs, avec leurs histoires de transferts, cela pourrait influencer négativement sur leur forme, Halilhodzic profitera du stage de Sidi Moussa pour en décider concernant la forme de ces deux joueurs et leurs aptitudes pour le match face à la Tanzanie.

Click here for more info

Le BF l’a décidé mercredi L’EN jouera à Tchaker ou au 5-Juillet

Le BF l’a décidé mercredi L’EN jouera à Tchaker ou au 5-Juillet

Les membres du Bureau fédéral réunis mercredi en fin d’après-midi au centre des équipes nationales de Sidi Moussa ont pris la décision de domicilier dorénavant les rencontres de l’EN à Tchaker ou au 5-Juillet, ce qui veut dire que les Verts ne disputeront plus aucun match à Annaba

comme ce fut le cas face au Maroc. Même les autres villes, qui faisaient pourtant partie de la large liste de la FAF comme Tlemcen ou Constantine, sont désormais écartées. Il faut dire que cette décision est motivée par plusieurs facteurs, à savoir les conditions dont disposent ces deux infrastructures sportives en plus de la qualité des deux pelouses.
Aussi, le fait que les Verts seront dorénavant regroupés à Sidi Moussa pour préparer leurs matches est un autre facteur qui a poussé les membres du BF à prendre une telle décision. L’autre explication consiste au fait que ce choix a été fait pour éviter de longs déplacements inutiles à l’EN qui peuvent pénaliser les joueurs comme ce fut le cas lors du match disputé à Annaba face au Maroc. La désorganisation, qui a régné tout au long du séjour des Fennecs dans cette ville, a poussé le BF à revoir ses plans et opter pour Alger ou Blida.
Les coéquipiers de Ziani dont le dernier match au 5-Juillet remonte au mois d’août 2010 en amical face au Gabon pourront très bien retrouver l’ambiance de ce stade l’année prochaine à l’occasion des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Pour la rencontre face à la République centrafricaine, c’est le stade Tchaker qui est bien placé pour accueillir cette rencontre prévue le 10 octobre prochain. Le BF tranchera la question lors de sa prochaine réunion programmée pour le 8 septembre à Sidi Moussa même si le sélectionneur national a déjà sa préférence quant au stade de Blida.
Il est à rappeler que tout le monde se souvient que le choix de Tchaker a été décidé par la majorité des joueurs, et ce, par superstition, car les Verts ont réalisé des miracles dans ce stade en réussissant à battre tous leurs adversaires lors des éliminatoires jumelées de la CAN et de la CM 2010.
D’ailleurs, certains joueurs ont émis le vœu de jouer face au Maroc à l’aller à Tchaker, mais comme le stade était en réfection, la FAF avait été dans l’obligation de domicilier ce derby maghrébin à Annaba.

Les hôtels luxueux,
c’est fini
Par ailleurs et toujours concernant l’actualité de l’EN et les prochaines échéances qui l’attendent, le BF a pris une autre décision relative au lieu de regroupement des Fennecs. C’est ainsi que les membres du Bureau fédéral ont décidé que dorénavant les regroupements des Verts en Algérie auront lieu au centre sportif de Sidi Moussa qui dispose de toutes les commodités pour permettre à la sélection algérienne de travailler dans d’excellentes conditions. Les hôtels luxueux où l’EN avaient l’habitude de se regrouper, c’est donc fini. La FAF estime qu’il n’est pas commode de faire des dépenses inutiles alors que le centre de Sidi Moussa possède tous les moyens nécessaires pour assurer une bonne préparation pour les Verts.
D’ailleurs, ce sera une première pour les joueurs de l’EN qui découvriront pour la première fois ce centre à partir de ce dimanche à l’occasion du stage qui sera effectué en prévision de la rencontre du 3 septembre à Dar Es – Salem face à la Tanzanie. Le nouveau sélectionneur des Verts, Vahid Halilhodzic, a inspecté le centre de Sidi Moussa, et il a été satisfait dans l’ensemble des installations du centre.

Click here for more info

Alors que Halilhodzic et son staff arriveront aujourd’hui Ce qui attend les Verts avant le match

Alors que Halilhodzic et son staff arriveront aujourd'hui Ce qui attend les Verts avant le match

Le stage de l’équipe nationale commencera officiellement le 28 août. Il aura lieu, pour la première fois, au Centre national de Sidi Moussa.

Il était le premier à avoir franchi les portes du centre de Marcoussis (après Tasfaout et Farid le cuisinier qui étaient là une journée avant) et sera le premier à le faire à Sidi Moussa. Vahid Halilhodzic, le sélectionneur national débarquera à Alger aujourd’hui en milieu de journée en compagnie de Cyrile Moine, le préparateur physique, Noureddine Korichi, son premier adjoint et Brixi, le chargé de la vidéo. Il sera rejoint dans la soirée par l’autre préparateur physique italien, Gianni Bischotti, qui est actuellement à Doha. Hassan Belhadji et Noureddine Kaoua seront, en principe, à Sidi Moussa aujourd’hui dans la soirée. Abdelhafid Tasfaout, manager général de l’équipe nationale sera comme à ses habitudes aux avant-postes pour assurer que tout est en ordre et que les instructions de Coach Vahid ont été respectées à la lettre avant de s’envoler pour Dar Essalam. Ils devraient tous, y compris Vahid, être hébergés à Sidi Moussa dès le premier jour de leur arrivée.

Réunion de tous les staffs samedi
Le lendemain matin, le staff technique sera rejoint par les différents staffs, administratif, médical, logistique et les agents chargés de la sécurité. Une réunion est prévue le même jour. Vahid Halilhodzic expliquera le programme du stage et déterminera les tâches de chacun des éléments des staffs présents sur place. Comme c’était le cas à Marcoussis, chacun devra se contenter de faire son travail convenablement. La rigueur, la discipline, la solidarité et la loyauté sont des principes que chacun des présents doit avoir et respecter.

Arrivée des joueurs dimanche…avant 19h !
Ce stage devait débuter le samedi, 27 août. Il a été décalé au 28 parce que la plupart des joueurs avaient un match ce week-end. Ainsi, l’ensemble des joueurs, locaux et ceux qui évoluent en Europe et au Golfe devront se présenter au centre de Sidi Moussa, le dimanche 28 Août avant 19 heures. Celui qui arrivera après cette heure devra s’expliquer et apporter des arguments très convaincants s’il veut se faire pardonner. Vahid Halilhodzic a dit et redit plusieurs reprises qu’il sera intransigeant avec les joueurs qui arriveront en retard sans justificatif valable.

Mesbah, Yahia et Lacen arriveront lundi
La plupart des joueurs évoluant en Europe ont un match de championnat le samedi dans la soirée, ils prendront donc le vol du lendemain pour être à l’heure, comme exigé par le Bosniaque. Ce n’est pas le cas de trois joueurs de l’équipe nationale. Antar Yahia a déjà appelé le coach pour le mettre au courant de son retard. Mesbah Djamel affrontera, quant à lui, l’Inter Milan dimanche à 20h45, du coup, il ne pourra rejoindre ses coéquipiers que le lendemain en milieu de journée. Même chose pour Mehdi Lacen. Le sociétaire de Getafe jouera contre Levanté dimanche à 18h. Il arrivera comme Mesbah le lendemain en milieu de journée.

1er Entraînement lundi à 17h à Tchaker
Le sélectionneur national a programmé la première séance d’entraînement pour lundi à 17h. Tous les joueurs devront être présents au stade Mustapha Tchaker de Blida. Bougherra et ses camardes retrouveront leur terrain fétiche à l’occasion de ce stage. Ils n’avaient plus foulé le gazon du stade de Blida refait et retapé, depuis le match de la Tanzanie (1-1) sous l’ère Saâdane. Il faut dire que l’heure de l’entraînement a été programmée avant le f’tour pour une raison bien précise. En effet, le lundi sera la nuit du doute. Il se pourrait donc que mardi soit le jour de l’Aïd. S’entraîner 2 ou 3 heures après le f’tour pourrait les obliger à rester sur le terrain jusqu’à une heure tardive de la nuit et Vahid veut laisser ses joueurs se reposer pour se lever le lendemain pour la prière de l’Aïd et vivre cette journée normalement en groupe à…Sidi Moussa.

L’aïd sera fêté à Sidi Moussa !
Il aurait été possible que les joueurs soient autorisés à quitter le lieu du stage la matinée de mardi pour aller fêter l’Aïd en famille ou chez des amis mais avec Vahid, ça n’arrivera pas. Les joueurs et différents staffs de l’équipe nationale passeront tous cette journée en groupe à Sidi Moussa. Cette mesure a été prise pour trois raisons. La première est pour montrer aux joueurs que l’équipe nationale est plus importante que de fêter une journée de fête en famille, la deuxième est pour faire comprendre aux joueurs que ce match est très important, la troisième, c’est la plus importante, fêter l’Aïd en groupe ressoudera les liens et fera sentir aux joueurs que l’EN est aussi leur famille et que rester à Sidi Moussa est aussi un Aïd en famille. Une séance d’entraînement sera programmée en fin d’après-midi toujours au stade Tchaker.

Visionnage vidéo : Tanzanie-Maroc et Tanzanie-Afrique centrale au menue
Vahid Halilhodzic a demandé à la FAF de lui procurer les deux cassettes vidéo des matchs joués par la Tanzanie à domicile afin d’étudier la façon de jouer de cette équipe à domicile et surtout des conditions dans lesquels se jouera le match du 3 septembre prochain. L’ambassade d’Algérie à Dar Essalem s’en est chargée et elle aurait, d’après une source proche de la FAF, envoyé les deux cessettes à la FAF. Le visionnage de ces deux matchs s’effectuera à Sidi Moussa mardi quand tous les joueurs seront présents au stage.

Mercredi, le dernier entraînement et le plus important
Le deuxième jour de l’Aïd (ou le premier) sera la journée la plus importante du stage. Lacen et ses camarades auront rendez-vous avec la dernière séance d’entraînement avant le départ vers la Tanzanie. Elle aura lieu à Tchaker toujours, en principe, à huis clos. Vahid Halilhodzic apportera les derniers réglages techniques et tactiques pour le match. Une opposition entre les joueurs sera programmée. La mise en place tactique, ainsi que l’équipe qui sera choisie pour affronter la Tanzanie pourraient être connues ce jour-là. Une réunion est aussi programmée. Elle pourrait ne pas être la première. La première devrait avoir lieu lundi ou mardi quand tous les joueurs seront présents au stage.

Départ vers Dar Essalem jeudi à 7h du matin
Le départ vers Dar Essalem s’effectuera par avion spécial d’Air Algérie le lendemain, jeudi à 7h du matin. Une escale d’une heure est prévue à Niamey, la capitale du Niger pour se réapprovisionner en kérosène. L’arrivée à Dar Essalem est prévue pour 17h, heure algérienne, 19h heure locale. Le vol sera long mais aussi très fatigant. Tous les joueurs sans exception devraient faire partie de ce voyage. C’est le premier match officiel et le premier déplacement qu’effectueront les Verts avec Vahid Halilhodzic.

Décrassage à l’hôtel
Comme souligné un peu plus haut, l’équipe nationale d’Algérie arrivera à Dar Essalem, capitale de la Tanzanie, à 19h heure locale. Ils effectueront une heure après leur arrivée un décrassage à l’hôtel Golden Philippe, où sera hébergée la délégation algérienne. C’est un établissement luxueux en plein centre de Dar Essalem. Il est très confortable et devrait satisfaire Vahid et ses joueurs.

Ultime séance sur le terrain principal vendredi
Le lendemain, l’équipe nationale effectuera son ultime entraînement sur le terrain principal de Dar Essalem à l’heure du match. Il devrait être léger. Il sera surtout l’occasion pour les Verts de découvrir la, pelouse du stade et avoir une idée sur ce qui sera le lendemain.
La réunion technique d’avant-match devrait avoir lieu le lendemain, samedi dans la salle des conférences de l’hôtel Golden Philipe.

Click here for more info

Site référencé sur BlogArea

Click here for more info

Merci les Verts !

 

 

a3.gif

 




Merci les Verts !

 

 

 

 


pt29724.jpg






Malgré leur défaite face à l’Egypte ce soir à Benguela en demi-finale de la CAN 2010, les Verts demeurent dans les cœurs des Algériens. A la fin

du match, des dizaines milliers de personnes sont sorties, partout dans le pays, pour chanter et danser à la gloire des joueurs. Un message de


soutien et de remerciement aux camarades de Mansouri, dans ces moments difficiles pour les joueurs.

 



 

Dès la 37e mn et le penalty généreux accordé aux Egyptiens suivi de l’expulsion de Halliche, pièce


maîtresse de la défense des Verts, les Algériens ont compris que les dès étaient jetés d’avance. Quelque part dans les coulisses de la


Confédération africaine de football (CAF). Cette fois, l’Egypte a bien préparé et réussi son coup. La nervosité des joueurs algériens, soumis à une

grande pression des Egyptiens et des trois arbitres, a fait le reste.

 



 

Après avoir tenté de disqualifier l’Algérie au Mondial 2010 en agressant le bus de l’équipe nationale le 12 novembre au Caire, à deux jours du

match décisif pour l’obtention du billet pour l’Afrique du


Sud, les Egyptiens ont trouvé la solution pour battre une équipe algérienne forte et jeune, en s’appuyant sur un arbitre béninois visiblement

vendu.

 



 

L’équipe nationale a perdu grâce un grand coup de main de l’arbitre. Ce dernier a sifflé un penalty


imaginaire et expulsé trois joueurs algériens. Du jamais vu à ce stade de la compétition. Un arbitrage scandaleux et honteux pour l’Afrique


et la Confédération africaine de football. Les Egyptiens devraient


avoir honte de cette victoire. Après le scandale de la FIFA qui n’a pas bougé le petit doigt après l’agression de l’équipe nationale au Caire

deux jours avant le match du 14 novembre dernier, c’est au tour de la CAF de poignarder l’Algérie en désignant un arbitre vendu aux


Egyptiens.

 



 

Mais de cette aventure africaine, les Algériens retiendront surtout une chose : de jeunes joueurs talentueux et courageux ont honoré leur pays

et le football. Merci les Verts !

29/01/2010 | 00:42 | 111



Click here for more info

Algérie vs Guinée 2-1 Buts et Résumé (Match Amical) 06/07/2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

Alcaraz : «« J’ai une idée sur le onze contre le Togo, mais… »

Alcaraz : «« J’ai une idée sur le onze contre le Togo, mais… » dans article 00-AL

 

 

Le coach Alcaraz était satisfait beaucoup plus par la victoire que par la prestation, il n’a pas caché sa satisfaction. Pour lui, et quoi que l’on dise, l’équipe s’est améliorée, malgré l’agressivité visible sur le jeu des nôtre

 

 dans article

 

 

 

 

 

Algérie 2-1 Guinée: l’ère Alacaraz commence par une victoire

 Au bout d’une rencontre très compliquée, les Verts ont réussi à s’imposer dans la douleur face à la formation guinéenne. L’équipe nationale met ainsi fin à la disette face au Silly national.

On attendait beaucoup de cette première sortie du nouveau sélectionneur national, Lucas Alcaraz. Dans l’onze de départ, pas de surprise, il y avait les éléments que Compétition avait révélé pour débuter la rencontre avec un Hanni en soutien de Slimani et les habituels incontournables Mahrez et Brahimi. La rencontre a été loin d’être une partie de plaisir puisque les guinéens ont débuté tambour battant en menaçant Mbolhi assez rapidement par cette frappe de Soumah à la 4e minute qui a donné un premier frisson. Les algériens pour leur part ont mis beaucoup de temps pour entrer dans la partie et cela a laissé la porte ouverte à Camara, Landel ou encore Traoré pour se montre dangereux. D’ailleurs, Soumah a failli ouvrir la marque à la 20e minute de jeu mais sa reprise vient heurter la barre transversale de Mbolhi. La première véritable action des Verts intervient à la demi-heure de jeu et cette frappe surpuissante de Guedioura qui est passé au-dessus de la transversale. On a senti à partir de ce moment, un léger mieux pour les Fennecs qui ont pris l’initiative par un très bon Brahimi qui est d’ailleurs, l’initiateur de l’action qui amener le premier but de la rencontre puisque le feu follet algérien s’introduit dans la zone de vérité et sert Hanni qui met le pied pour ouvrir le score. D’ailleurs, c’est sur ce score que la mi-temps a été sifflée.

Alcaraz met fin à 10 ans de suprématie guinéenne

Au retour des vestiaires, ce sont les guinéens qui se montreront dangereux et suite à une mauvaise relance de Mandi, Camara égalise peut avant l’heure de jeu. A ce moment, le coach apporte des correctifs et cela va porter ses fruits. Les Verts vont ajouter un second but par l’intermédiaire de Soudani à la 80e minute suite à un excellent centre de Ghoulam. Ce sera d’ailleurs, le score final. Le point très important de cette rencontre, c’est sans aucun doute la première victoire algérienne face à la Guinée puisque cela fait 10 ans que les Verts n’avaient pas battus le Silly national. Une très belle performance de la part de l’espagnol qui commence son aventure par une victoire et c’est toujours bon pour le moral.

Bête noire

Il faut dire que cette équipe se montre particulièrement à son avantage lorsqu’elle affronte les Verts que ce soit en amical ou en officiel. On se remémore la rencontre de 2007 lorsque Nouzaret dirigeait cette équipe face à Cavalli et ses hommes. Portés par Mansaré et Feinduno, ils s’étaient imposés au 5-juillet. Sous l’ère Vahid, ils étaient venus imposer le nul aux Fennecs sur le score de deux buts partout. Enfin, en 2015, les Verts ont été également battus par la Guinée de Luis Fernandez au 5-Juillet lorsque Gourcuff était encore en poste et cela avait été très mal vécu par les fans. C’est dire que la performance d’Alcaraz a de quoi être louée et applaudie.

Soudani et Feghouli ont changé la rencontre

Autre bon point à distribuer, c’est le fait que le coach a opté pour les bons changements et notamment pour deux joueurs. En effet, à la 72eminute, Feghouli et Soudani ont été incorporés et très vite, ils ont changé le cour du match. Soudani n’a pas mis longtemps pour marquer le but de la victoire, son 22e en sélection et se rapproche de Slimani. Quoi qu’on dise de lui, il reste une valeur sure et un joueur qui apporte toujours le plus. Moins médiatisé que les autres, il a le mérite de travailler et de se montrer toujours performant lorsqu’on fait appel à lui. Pour sa part, Feghouli reste Feghouli. Critiqué, acculé après une saison compliquée en Angleterre, il a encore prouvé qu’il était encore un patron en équipe nationale. Sérieux, appliqué, il s’est défoncé dès son entrée et a donné le meilleur de lui-même en 20 minutes. C’est le genre de joueurs dont a besoin Alcaraz pour relancer les Verts. Au final, les Verts peuvent tirer la chandelle à ces deux joueurs mais aussi au technicien espagnol qui a donc réussi ses premiers pas en attendant maintenant une confirmation dimanche dans une rencontre qui sera forcément différente d’abord par son caractère officiel mais aussi par le fait que l’adversaire sera encore plus difficile à manier.

 

Stade : Mustapha Tchaker-Affluence : Faible-Temps : bon-Pelouse : En bon état-Arbitres : Belkhouas Slim, Merouane Sand et Ismail Aymen

Buts : Hanni 38’, Soudani 80’ Algérie, Camara 58’

Averts : Bentaleb 42’

Algérie :

Mbolhi, Attal, Mandi( Medjani 61’), Bensebaini, Ghoulam, Geudioura, Bentaleb (Taïder 50’), Hanni (Boudebouz 72’), Brahimi(Soudani 72’) , Mahrez (Feghouli 72’) et Slimani (Saâdi 81’)

Entr : Alcaraz

Guinée :

Camara, Issiaga Sylla, Pogba, Fode Camara, Bangoura, Sadio Diallo (Pogba 82’), Keita (Landel 56’), Bangoura, Ibrahima Traore (Camara 56’), Soumah (Feinduno 72’), Kamano (Sankhon 72’)

Entr : Bangoura

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Click here for more info

Alcaraz dévoile sa liste Équipe Nationale 1 Juin 2017

Alcaraz dévoile sa liste   Équipe Nationale 1 Juin 2017 dans article alcaraz-conf2

 

 

L’entraîneur de la sélection algérienne de football, Lucas Alcaraz, a convoqué jeudi 23 joueurs pour les deux prochaines sorties des Verts contre la Guinée et le Togo, respectivement les 6 et 11 juin à Blida en amical et dans le cadre des éliminatoires de la CAN-2019.

 Liste des joueurs :

Gardiens de but : M’bolhi, Jeannin, Rahmani.

 

Défenseurs : Mandi, Bensebaïni, Ghoulam, Boudebouda, Medjani, Hassani, Attal, Zeffane

 

Milieux de terrain : Guedioura, Taïder, Bentaleb, Brahimi, Feghouli, Boudebouz, Benghit

 

Attaquants : Slimani, Mahrez, Soudani, Hanni, Saâdi.

 

 

Click here for more info

EN : Alcaraz a rencontré Hanni

EN : Alcaraz a rencontré Hanni dans article 00-Belgique

C’est un vrai marathon auquel se donnent l’entraîneur national, Lucas Alcaraz, et le manager des Verts, Hakim Medane depuis samedi dernier. En effet, après avoir rencontré plusieurs joueurs évoluant en France dans la soirée de lundi dernier, le lendemain matin, les deux hommes ont pris la direction de la Belgique, plus précisément celle de Bruxelles. Le coach des Verts a donc rencontré Sofiane Hanni et Idriss Saâdi, alors qu’Ishak Belfodil a lui été dispensé en raison de son intervention chirurgicale subie jeudi dernier au nez. Sofiane Hanni, capitaine d’Anderlecht, a été l’auteur d’une belle saison, confirmant l’excellente saison de l’an dernier, mais jusque-là le joueur n’a jamais joui de la confiance des précédents sélectionneurs nationaux.

La rencontre avec le reste des joueurs en France annulée

Alcaraz et Medane sont donc rentrés à Paris en début de soirée et devaient rencontrer Ryad Boudebouz. D’autres joueurs étaient aussi concernés à l’image de Rachid Ghezzal et Adam Ounas, mais la rencontre a été annulée en raison de l’arrivée tardive des deux membres du staff technique national en France, nous a fait savoir une source proche de la Fédération algérienne de football.

Du coup le milieu de terrain de Montpellier a été dispensé, surtout qu’il avait une séance d’entraînement tôt le matin. Mais l’ancien entraîneur de Grenade a tenu à discuter au téléphone avec les joueurs pour leur faire savoir qu’il comptait sur eux.

Aujourd’hui, l’entraîneur national et le manager des Verts devraient se rendre en Angleterre pour rencontrer les éléments qui évoluent sur place à l’image de Sofiane Feghouli, Adlène Guedioura, Riyad Mahrez et Islam Slimani.

Belkalem la solution dans l’axe ?

Lucas Alcaraz nous avait fait savoir qu’il ratisserait large quant aux joueurs à rencontrer lors de sa tournée européenne. Et bien c’est chose faite puisqu’au cours des deux journées qu’il a passées à Paris, il a rencontré en compagnie de Hakim Meddane, le manager de l’EN, pratiquement tous les Algériens évoluant en France, y compris ceux qui n’ont pas été convoqués depuis un moment à l’image de Mehdi Tahrat, Mehdi Zeffane ou encore Essaïd Belkalem.

Des rencontres qui ne sont pas non plus synonymes de convocations certaines pour le prochain stage, et le coach espagnol a bien éclairci les choses et ce point bien précis avec les joueurs rencontrés.

Bien évidemment, tout le monde connaît les soucis défensifs dont souffre notre équipe nationale au cours de ces dernières années, notamment dans l’axe central, et cela même si l’ancien entraîneur de Grenade estime que défendre c’est la mission de tous ceux qui sont sur le terrain, et non pas seulement celle des défenseurs.

Une solution paraît donc évidente pour Lucas Alcaraz afin de régler le problème, celle de faire appel à  l’ancien joueur de la JSK Essaïd Belkalem. Ce dernier qui joue de façon régulière avec son club d’Orléans (26 matchs joués cette saison sur les 37 disputés par son club).

Il a déjà disputé 26 matchs cette saison avec son club d’Orléans

Une régularité et un retour en forme qui le propulsent et qui lui ouvrent à nouveau les portes de la sélection, lui qui n’a pas été convoqué depuis le 19 novembre 2014 face au Mali à Bamako. Une rencontre qui s’était soldée sur le score de deux buts à zéro en faveur des Maliens à l’époque dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014 au Brésil.

Agé à peine de 28 ans, un retour chez les Verts dès la fin de ce mois de mai peut relancer sa carrière. Un renfort qui peut s’avérer très bénéfique pour la sélection, lui qui a une grande expérience africaine pour avoir disputé les éliminatoires de la CAN 2013, la CAN 2013 en Afrique du Sud, les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 et bien sûr la Coupe du monde au pays de la samba la même année.

Une solution dans l’axe donc surtout en l’absence de Faouzi Ghoulam à gauche, et qui pourrait être suppléé par Ramy Bensebaïni, un poste dans lequel il évolue avec son club de Rennes au cours de ces derniers mois.

 

Alors qu’il a décidé de les retenir dans sa liste pour le Togo

Le retour de Medjani et Feghouli soulage Alcaraz

Dans notre édition de vendredi dernier, on vous faisait savoir en exclusivité que Lucas Alcaraz avait tranché quant à la décision de convoquer ou non deux des cadres de l’équipe nationale privés de participation à la CAN 2017. Il s’agit bien évidemment de Sofiane Feghouli et de Carl Medjani mis à l’écart en raison de déclarations que n’avait pas appréciées l’ancienne direction de la Fédération algérienne de football.

En effet, le milieu de terrain des Verts avait, sans langue de bois, fait savoir dans une déclaration à la presse étrangère que le recrutement de Rajevac était une «erreur de casting». Alors que son ancien capitaine en EN, lui, n’avait pas hésité à rétablir la vérité à la suite de la défaite de trois buts à un à Uyo face au Nigeria en affirmant : «Tout le monde disait que nous étions la meilleure équipe d’Afrique, et bien aujourd’hui, il ne faut pas avoir peur de dire haut et fort qu’on n’en est pas une», a-t-il confié à l’issue de la rencontre le défenseur de l’EN.

Le manque de leadership, la raison de leur réhabilitation

Depuis, beaucoup de choses ont changé dans la vie professionnelle des deux joueurs de notre équipe nationale. La non-participation de Sofiane Feghouli à la CAN lui a finalement fait plus de bien que de mal, puisque le joueur avait retrouvé avec brio sa place de titulaire à West Ham. De son côté, Carl Medjani en a profité pour changer d’air et quitter l’Espagne pour revenir à son ancien club de Trabzonspor où le nouveau président du club a réussi à le convaincre avec un projet très ambitieux.

Ainsi, alors que tout le monde pensait que la suspension de ces deux joueurs allait durer dans le temps, pensant même que la non-convocation de Medjani était synonyme de retraite internationale, voilà que tout bascule. En effet, contre toute attente, alors qu’il affirmait haut et fort qu’il resterait à la tête de la Fédération algérienne de football après la coupe d’Afrique des nations au Gabon, coup de théâtre à la FAF puisque Mohamed Raouraoua se retire finalement et décide de ne pas briguer un nouveau mandat.

Le coup de théâtre de la FAF qui bascule tout

Un nouveau président en la personne de Kheireddine Zetchi est dès lors élu, et ce dernier recrute contre toute attente l’ancien coach de Grenade Lucas Alcaraz. Une succession d’évènements inattendus qui redonnent espoir aux deux joueurs de l’EN. Un espoir ravivé surtout après la première conférence de presse du coach espagnol qui a tenu à préciser que les portes de l’équipe nationale sont ouvertes à tout le monde et que seul le critère de la performance importe. Un critère auquel, malheureusement, ne répondent pas les deux joueurs puisque Sofiane Fgehouli, qui revenait de blessure, a perdu sa place dans l’équipe ; même chose pour Medjani relégué sur le banc depuis près d’un mois.

Un match plein pour Medjani, 35’ pour Feghouli

Néanmoins, contrairement à ses prédécesseurs, le nouvel entraîneur de l’EN n’a pas été tranchant concernant les joueurs qui manquent de temps de jeu. «Je ne peux dire que je ne convoquerai pas des joueurs qui ne jouent pas. Parfois dans un groupe, des éléments peuvent être très importants même s’ils ne vont pas forcément être dans mon onze de départ», avait-t-il précisé lors de la même conférence de presse.

Du coup, ayant constaté à travers ce qu’il a pu visionner jusque-là un manque flagrant de leadership, l’entraîneur national a décidé de les réhabiliter et de faire appel à nouveau aux deux joueurs avec lesquels il est en contact. Une décision qui a plutôt porté chance aux anciens capitaines de l’équipe nationale puisque, après un peu plus d’un mois d’absence des terrains, Sofiane Feghouli a retrouvé dimanche  dernier du temps de jeu. Il a été incorporé à la 55’ de jeu face à Liverpool. De son côté, Carl Medjani, lui, a été titularisé face à Adanaspor. La prestation de l’ancien capitaine de l’EN a même fait l’unanimité en Turquie estimant qu’il a été auteur d’un très grand match. Une rencontre qui s’était soldée sur le score d’un but partout.

A deux semaines du stage, Feghouli et Medjani reviennent au bon moment, ce qui soulage beaucoup l’entraîneur national, a-t-on appris. De bon augure pour l’EN avant l’importante échéance du Togo le 11 juin prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Un match qui sera précédé d’une joute amicale contre la Guinée le 6 juin prochain.

Click here for more info

EN: Les 3 changements de Leekens contre la Tunisie

On sait qu’on ne change pas une équipe qui gagne, mais quand l’équipe ne gagne pas le changement devient inévitable, c’est ce qui va se passer ce jeudi pour le match Algérie-Tunisie qui s’annonce déjà décisif et où le faux pas sera interdit.

EN: Les 3 changements de Leekens contre la Tunisie dans can en-1484609111

Abeid à la place de Guedioura

Ghezzal prend la place de Soudani

Meftah surclasse Belkhiter

Les critiques dimanche dernier, il y en a eus à la pelle, il faut dire que les joueurs sont passés à côté de leur match, ils ont fait preuve d’une naïveté qui a failli leur coûter cher sur le terrain, mais Leekens ne sera pas généreux plus que ça, il a décidé de sévir, 3 joueurs en payeront les frais.

Abeid

Avec un match brouillant et une association difficile avec Bentaleb, Guedioura est le premier sur la liste, il a été décidé de le reléguer sur le banc, au profit d’Abeid, il faut dire que depuis le début Leekens voulait ce joueur comme titulaire, mais il a été tenté par le changement après un match peu convaincant d’Abeid contre la Mauritanie, sauf que le match officiel l’a convaincu que son idée initiale est la bonne, il a décidé donc de le faire revenir, c’est du moins c’est ce qu’on croit savoir d’une source proche du Belge.

Ghezzal

L’autre joueur qui fera son apparition après Abeid, c’est Ghezzal.

Aligné comme remplaçant lors du premier match, mais qui n’a pas pu trop s’imposer, le Lyonnais aura un grand coup à jouer en participant d’entrée jeudi, il va remplacer Soudani, mais Leekens peut le repositionner aussi, peut-être derrière Slimani, à la place de Brahimi.

Meftah

Incorporé en début de 2e mi-temps, l’enfant de Tizi Ouzou a assuré, il a brillé sur son couloir droit et a empêché l’adversaire à occuper ce côté comme il l’a si bien fait en 1re mi-temps, c’est donc tout logiquement qu’il soit reconduit à la place de Belkhiter, pour beaucoup d’observateurs ce n’est guère une surprise, il faut d’ailleurs s’attendre à un match meilleur de Rabie qui a très envie de prendre une revanche contre le sort qui l’a éloigné de l’EN pendant des années.

Slimani maintenu

Blessé et absent hier à l’entraînement, Slimani n’a rien de grave, il devrait recevoir les soins qu’il faut et il sera apte, ce qui fait qu’il n y aura pas de changement dans ce poste d’avant-centre.

Cela intervient au moment où certains ont évoqué le nom de Bounedjah comme possible choix pour ce match derby, mais Leekens ne veut pas prendre de risques, il va donner une 2e chance à son longiligne attaquant qui doit confirmer.

Brahimi vers le couloir gauche

Le reste du onze ne devrait pas changer, mais Leekens se permettrait bien quelques ajustements tactiques en repositionnant des joueurs, Brahimi n’a pas donné satisfaction en position axiale, et les observateurs exigent son retour à son poste de prédilection, à savoir sur le couloir gauche, l’arrivée annoncée de Ghezzal va-t-elle faciliter cette option ou la rendre encore plus délicate ? C’est la grande question à laquelle leekens essayera de trouver une solution dès la mise en place du plan d’attaque, le groupe s’entraîne deux fois aujourd’hui, le plan ‘’anti-Tunisie’’ y sera concocté.

 

- Il était bien briefé sur le poison Katsande

- Il savait que le Zimbabwe allait fléchir lors des 20’ dernières minutes

- Des changements faits trop tard

Pourquoi Leekens a-t-il ignoré son staff ?

Comme tout le monde le sait, plusieurs personnes au sein du staff de la Fédération algérienne de football, et même dans le staff technique national ont supervisé plusieurs rencontres de notre premier adversaire, le Zimbabwe. Et parmi les observations relevées après visionnage de plusieurs matchs des Warriors, certaines observations relevées concernaient le numéro 14 de cette équipe, Katsande en l’occurrence. Il faut dire que ce dernier a constitué un véritable poison avant-hier dimanche. En fait, il était tout simplement derrière toutes les balles dangereuses de son équipe. Mais ce qu’il faut savoir bien évidemment, c’est que le staff technique national avait connaissance de tout cela. D’ailleurs, d’après nos informations, dans le rang des Verts, certains techniciens qui ont bien étudié le jeu du Zimbabwe ont suggéré à Georges Leekens de faire un marquage strict sur ce joueur. Question de l’empêcher de toucher le moins de ballons possibles. Mais l’entraîneur national a jugé qu’il n’était pas utile de procéder à ce marquage individuel sur Katsande. Etait-ce une énième bourde du sélectionneur belge lors de cette confrontation ? A en croire le résultat et la physionomie de la rencontre oui. Même si la question qu’on peut se poser est qu’un marquage strict sur le joueur du Zimbabwe aurait-il été suffisant pour éviter de frôler le ridicule dimanche.

Leekens devra lâcher du lest

Difficile d’y répondre puisque plusieurs facteurs ont vraisemblablement influé sur le rendement du groupe lors de cette première rencontre des capés de Leekens.

Aussi, et parmi les informations qui étaient en procession de l’ancien entraîneur des Aigles de Carthage avant cette première rencontre, concernait la baisse de régime des Warriors lors de tous leurs matchs, et cela durant les 20’ dernières minutes. Ainsi, et au vu du rendement faible de nos éléments, certains membres du staff s’attendaient à ce que le coach national injecte du sang neuf à partir de la 70’ afin de déstabiliser cette équipe du Zimbabwe. Mais malgré l’insistance de quelques-uns de ses adjoints, le Belge s’est entêté à garder le même effectif (exception faite pour Meftah entré après la pause-citron). Rachid Ghezzal a dû attendre 13’ avant la fin de la rencontre pour être incorporé. C’est pour dire que Georges Leekens devra lâcher du lest au cours des prochains jours, et écouter un peu plus ses proches collaborateurs que ce soit avant ou pendant le match.

Une concertation qui fera certainement du bien au groupe à la veille de ce grand derby maghrébin.

 

Cela eu lieu hier en soirée

Raouraoua réunit les joueurs et les exhorte à gagner le derby maghrébin

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a fait un saut hier à l’hôtel Heliconia Moanda, QG des Verts durant ce premier tour de la CAN.

Le responsable de la sélection a profité de l’occasion pour réunir les joueurs.

C’est en soirée que le président de la fédération a eu cette occasion de parler aux 23 joueurs en présence des staffs, il leur aurait fait savoir qu’il n’est pas content de leur rendement, que ce n’est pas de cette façon qu’on joue une CAN surtout pas quand on affiche l’ambition de la gagner, il faut dire que la prestation des Verts pendant une bonne partie de la première mi-temps serait ridicule, et digne d’un bon dernier du groupe, il aura fallu attendre l’éclair de Mahrez et sa frappe pour arracher le nul.

Dures moments en tribune

Raouraoua aurait donc demandé aux joueurs de hisser le niveau afin de passer ce tour, cela coïncide avec le derby maghrébin, le seul de ce premier tour de la CAN, sans oublier de les encourager et de leurs rappeler que l’Afrique les connaît sur leur vraie valeur, celle qu’ils ont acquise dans leurs clubs respectifs en leur demandant de donner tout ce jeudi, surtout que le match est presque décisif. Il est utile de rappeler que Mohamed Raouraoua a suivi le match des Verts dimanche à partir de la tribune officielle réservée à la CAF, il était choqué d’assister à la déroute de ses joueurs, on l’a vu d’ailleurs tenir la tête plusieurs fois, et grimacer d’autres fois, et souvent prendre son téléphone pour appeler, il était tout simplement mal à l’aise et surtout pas du tout content du rendement, le discours d’hier est un discours d’encouragement, mais aussi une façon de sermonner les ‘’fautifs’’ tout le monde saura ensuite assumer ses responsabilités.

Click here for more info

Algerie vs Zimbabwe 2-2 tous les buts 2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

EN: Mbolhi arrête tout, Mahrez fait le reste !

Quelle fut compliquée cette entrée en matière des Verts en coupe d’Afrique des nations au Gabon hier au stade de Franceville. Une défaite sauvée huit minutes à peine avant le coup de sifflet final de cette partie.

EN: Mbolhi arrête tout, Mahrez fait le reste ! dans can dap-3597-1484522075

Algérie 2 – Zimbabwe 2

Deux buts partout dans une rencontre que les poulains de Georges Leekens auraient dû gagner, au vu des deux gros adversaires qui les attendent les 19 et 23 janvier prochain, la Tunisie et le Sénégal, en l’occurrence. Il faut dire que le Zimbabwe a montré ses intentions dès les premières minutes de jeu. Après l’occasion ratée de Soudani (3’), Biliat, le poison de cette équipe, met une superbe volée qui voit Raïs Mbolhi repousser du bout des doigts le cuir sur la barre. Première grosse alerte, et ce ne fut que le début des ennuis pour le keeper de l’EN qui a pu néanmoins se rassurer à la 12’ de jeu.  

En effet, le meilleur joueur africain de cette année, Ryad Mahrez étale toute sa classé sur une superbe belle action dont lui seul en a le secret. Le milieu de terrain de Leicester dribble son vis-à-vis, suivi d’un crochet et place son tir dans le petit filet. Une ouverture du score, qui aurait dû normalement rassurer notre équipe nationale, mais hélas, ce ne fut pas le cas.

On a frôlé la correction

Il faut dire qu’après cette ouverture du score, on a assisté à une domination totale des Warriors, et cela sur tous les plans. Une maîtrise dans le jeu qui a fini par payer à la 18’ de jeu. Mahachi sur son côté gauche se déjoue de Blkheiter et place un tir qui semblait pourtant facile, mais ce dernier finit au fond des filets de Mbolhi.

Suite à cette égalisation, on pensait que les Verts allaient réagir, mais il n’en fut rien. Bien au contraire, ce sont les Warriors qui poursuivent leurs attaques. Heureusement que Mbolhi était dans un grand jour, puisqu’à la 22’ il sauve encore une fois son team d’un but certain. Mais le keeper de l’EN n’a fait que retarder la sentence puisque Billiat dribble encore une fois Belkhiter, qui, dépassé par les évènements, le bouscule à l’intérieur de la surface de réparation. L’arbitre siffle penalty. Mushekwi se charge de le tirer et donne l’avantage au Zimbabwe. Ce fut à la 28’ de jeu.

Là encore, on pensait que l’EN allait réagir et sortir le grand jeu, mais encore une fois il n’en fut rien. C’est même notre adversaire qui continue ses offensives qui, heureusement, butaient à chaque fois sur Mbolhi.

Après la pause citron, Mahrez et ses coéquipiers semblaient un peu plus déterminés, même si les actions les plus dangereuses furent du côté u Zimbabwe. D’ailleurs à la 52’, le nouveau signataire du Stade Rennais sort encore une fois le grand jeu pour repousser un  superbe tir.

La 81’ fut incontestablement le tournant du match. Le Zimbabwe rate le K.-O grâce à Mbolhi qui relance, Mahrez se charge de faire le reste. Le meilleur joueur de la Premier League se saisit du ballon au milieu de terrain, réussit un véritable slalom et fusille le gardien d’un tir puissant des 22 mètres. Au vu de la physionomie de la rencontre, notre équipe nationale s’en sort plutôt bien, car une victoire du Zimbabwe hier n’aurait pas été volée.

Click here for more info

Algérie vs Zimbabwe | Coupe d’Afrique 2017 | 15 Janvier 2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

عمر الزاهي – قوليلي بالله يا الشمعة

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

Algérie vs Mauritanie 3-1 tous les buts 2017

Image de prévisualisation YouTube

Click here for more info

UA-27600402-1 - http://www.momo208.unblog.fr

journal d'une inuit |
LOCAL SPIRIT from Cap-Ferret |
LA VIE A ARBOUET |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | De rien et de tout...
| les petites histoires de nana
| Dreamblog